Poser une question
Industrie automobile, Travailler chez Knauf, Management dans l'industrie

L'industrie automobile en Pologne - ce que nous produisons et qui sont nos clients ? À quoi ressemble le marché automobile en Europe ?

08 juillet 2020

Bien que la Pologne ne dispose pas de sa propre marque de véhicules, elle est aujourd'hui la plus grande zone de production européenne de pièces détachées pour les plus grands acteurs de l'industrie automobile mondiale. L'industrie automobile est l'un des piliers les plus solides de l'économie polonaise, qui en 2019 a généré 8 % du PIB et 21 % de la valeur des exportations. La crise sanitaire a eu de nombreux effets négatifs sur ce secteur. Nous discutons de la situation de l'industrie automobile et de la stratégie des entreprises automobiles à l'ère du COVID-19 avec Michał Matuszewski, directeur de l'usine Knauf Industries à Wrocław.

L'industrie automobile est souvent décrite comme le deuxième secteur le plus important de l'économie polonaise, qui génère près de 15 % des exportations polonaises. Que développe-t-on chez Knauf Industries et qu'est-ce qui nous rend attractifs pour les clients étrangers ?

La Pologne est actuellement le principal fournisseur de pièces et de composants en Europe. À mon avis, l'attrait du pays en tant que principal fournisseur de l'industrie automobile résulte d'une corrélation entre trois facteurs : une situation géographique favorable, un niveau élevé de compétences des employés et le coût de la main-d'œuvre relativement faible. Les entreprises implantées ici sont connues pour leur souci de la qualité et leurs investissements dans les technologies innovantes. 

L'usine de production Knauf Industries à Wrocław - pour l'industrie automobile.
L'usine de production Knauf Industries à Wrocław - pour l'industrie automobile.

Knauf Industries en est un exemple. Nous sommes spécialisés dans deux des plus importantes technologies de transformation des matières plastiques pour l'industrie automobile: l'injection de matériaux thermoplastiques et le moulage sous pression du polypropylène expansé et du polystyrène. Nous fournissons des éléments en plastique moulés avec précision tant pour les intérieurs de voitures, qui ont une fonction esthétique, que pour les composants strictement techniques utilisés dans les structures extérieures des véhicules. Nous utilisons la technologie de moulage sous pression de pièces en plastique expansé, qui est actuellement de plus en plus populaire dans l'industrie automobile. 

À partir de polypropylène expansé (PPE), nous fabriquons, entre autres, des boîtes à outils légères et très résistantes, des noyaux de pare-chocs et de sièges résistants mécaniquement, ainsi que des emballages consignés pour le transport de produits sensibles. En outre, nos emballages en PSE offrent une excellente protection aux batteries de voiture. La proximité géographique avec nos clients situés principalement en République Tchèque et en Allemagne, rend les livraisons rapides, ponctuelles et leurs coûts relativement bas, ce qui nous permet de présenter une offre de prix intéressante.

Nous avons beaucoup parlé du développement de l'industrie automobile polonaise ces dernières années. De quoi s'agit-il ?

Les usines de production polonaises se modernisent intensivement et introduisent des changements comme l'Industrie 4.0, consistant en une numérisation des processus et une plus grande automatisation. Par exemple, l'année dernière, dans l'usine Wrocław, nous avons lancé une nouvelle ligne de production pour les composants en polypropylène expansé (PPE). Grâce aux technologies modernes que nous utilisons, nous sommes en mesure de fournir à nos clients des composants prêts à l'emploi, comme par exemple des pièces à plusieurs composants, dont nous produisons les éléments "en interne", ce qui donne à nos clients une garantie de qualité et de conformité du produit final à la commande quelle que soit sa complexité.

En dehors de la numérisation et de l'automatisation de la production, l'électromobilité est un autre pilier principal du développement de l'industrie automobile en Pologne. On peut le constater dans la région de Basse-Silésie, où les investissements dans la production de batteries pour les voitures électriques sont en augmentation. 

Quel a été l'impact de l'épidémie de coronavirus sur l'industrie automobile en Pologne ?

Les effets les plus évidents de la pandémie seraient l'interruption de la production et les restrictions de déplacement qui a entrainé une baisse importante de la demande. De nombreux constructeurs ont également dû faire face à l'interruption de l'approvisionnement en composants en raison de la fermeture des frontières et de la suspension de la production - une voiture est composée de dizaines de milliers de pièces différentes, l'absence de l'une d'entre elles entraîne l'arrêt de toute la chaîne de production. Dans notre usine, après un mois d'arrêt, nous avons poursuivi la production pour les clients. Mais nous avons dû passer de sept jours de travail à cinq jours seulement. 

Michał Matuszewski, directeur de l'usine Knauf Industries à Wrocław.
Michał Matuszewski, directeur de l'usine Knauf Industries à Wrocław.

Parmi nos clients figurent également des constructeurs de camions, dont l'avenir dépend de l'activité au sens large. Si, comme le prévoit l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la baisse de la production mondiale est de 20 à 25 %, la demande de services de transport et, par conséquent, la demande de nouveaux camions diminuera également. Il faut espérer que les secteurs de l'économie commenceront à renaître, ce qui permettra également à l'industrie automobile de se redresser.

L'industrie automobile polonaise repose en grande partie sur les exportations. À quoi ressemble le marché automobile en Europe ?

À l'heure actuelle, les pays européens se trouvent à des stades différents de l'épidémie, de sorte que le taux de déblocage des différents secteurs de l'économie et la dynamique de la demande sont également différents. Les plus gros clients des entreprises polonaises du secteur automobile se trouvent en Allemagne et en République tchèque, dont les économies retrouvent un fonctionnement normal. En général, tous nos clients ont déjà redémarré leurs usines, bien qu'ils produisent en quantité bien plus faible que prévu, même avant la pandémie. Les plus fortes baisses sont enregistrées dans les commandes de pièces automobiles des segments E et supérieurs, tandis que les segments A, B et C semblent beaucoup plus prometteurs.

Comment Knauf Industries Automotive répond-il aux besoins des clients pendant l'épidémie de COVID-19 ?

Nos taux de production et livraison sont revenus à la normale et nous sommes en mesure d'accepter de nouvelles commandes à tout moment. Nous disposons également d'une capacité de production suffisante pour commencer à traiter les commandes de tous les fabricants qui ont actuellement des problèmes leurs fournisseurs. Bien entendu, nous avons mis en place des règles de sécurité. Dans notre usine, nous utilisons tous les équipements de protection individuelle recommandés - il y a plusieurs endroits dans le hall pour la désinfection régulière des mains et chaque employé est obligé de mesurer sa température corporelle avant d'entrer dans le hall. De cette manière, nous veillons à la santé de l'équipe et au bon déroulement du processus de production. 

Nos clients actuels et potentiels peuvent compter sur des livraisons continues et sur la sécurité des contrats conclus, grâce aussi à notre très grande stabilité financière. Nous avons un portefeuille de clients très diversifié et nous appartenons au groupe mondial Knauf, ce qui nous donne une indépendance considérable vis-à-vis des crises « temporaires », tant à l'échelle locale que sectorielle. 

Comment pensez-vous que l'industrie automobile va évoluer après l'épidémie de coronavirus ?

Pour l'instant, il est difficile d'établir des prévisions précises. L'industrie automobile sera certainement de retour en terme d’activité. Les analyses d'IHS Markit montrent que la baisse des ventes de voitures en Europe pourrait atteindre 27 % en 2020 et 18 % en 2021 par rapport à 2019. Cela dépend en grande partie des facteurs déjà mentionnés, comme la demande de voitures et de biens de consommation en général. Il faut ajouter à cela le fait que les producteurs doivent encore supporter les restrictions imposées par l'Union européenne. 

On peut s'attendre à un ralentissement du rythme de développement de l'électromobilité, qui résultera non seulement de l'épuisement des fonds d'investissement des entreprises automobiles, mais aussi de la réduction de la demande de nouvelles technologies. Sans le soutien des gouvernements nationaux pour l'achat de voitures, le déclin se fera sentir dans l'industrie. Chez Knauf Industries, nous ne modifieront pas les investissements prévus. Nous enrichissons notre parc de machines dans l'usine de production de Wroclaw avec des équipements de dernière génération pour la production de pièces en PPE, ainsi qu'un suivi complet des résultats de production. Nous voulons être toujours prêts à relever de nouveaux défis de production, même lorsque l'industrie et l'économie se seront stabilisées pour de bon.

Besoin d’aide ?

Poser une question.

Politique de cookie

This site uses cookies to ensure a better user experience. By continuing to browse this site, you will accept our cookie policy.
En savoir plus | Fermer

 

Poser une question

Posez votre question de manière individuelle et nous vous donnerons une réponse détaillée, quel que soit le pays / a région où vous avez besoin de notre soutien.