Poser une question
Eficiência de produção

« Work in Progress » vs « Work in Process » pour une gestion efficace de la chaîne d'approvisionnement

18 octobre 2022

La gestion du travail d'une entreprise de l'industrie automobile exige une approche flexible. Le travail en cours ou « WIP », fait certainement partie des sujets qui méritent d'être explorés. À l'inverse, vous pouvez également rencontrer le terme « Work in Process » qui constitue une approche différente. Quelles sont les caractéristiques de ces approches ? 

« Work in Progress » vs « Work in Process » – quelles sont les différences ? 

Dans le contexte de fabrication, nous pouvons rencontrer l'expression « Work in Progress » vs « Work in Process ». Quelles sont les différences entre ces termes – et y en a-t-il vraiment ? Les opinions sur ce sujet peuvent varier. Certaines personnes considèrent le travail en cours comme une hypothèse de travail en cours, tandis que d'autres utilisent ces expressions de manière interchangeable.  

La différence la plus importante – et probablement la seule qui puisse être discernée – est la période à laquelle chaque approche s'applique. On peut s'en rendre compte en comparant les mots « process » et « progress », qui sont utilisés dans des contextes complètement différents. « Process » fait référence à l'exécution à court terme d'une tâche donnée, décrivant étape par étape certaines activités qui doivent être réalisées ou qui l'ont déjà été afin de mener à bien le processus. Le mot « progress », en revanche, est utilisé lorsque nous voulons faire référence à un horizon temporel plus large, notamment lorsque nous décrivons les effets de nos actions plutôt que la mise en œuvre elle-même. 

En conclusion, il semble que « Work in Progress » soit une expression qui décrit principalement le coût des produits non finis dans le processus de fabrication. L’expression « Work in Process » quant à elle, fait référence aux matériaux partiellement achevés qui sont généralement transformés en produits finis dans un court laps de temps. 

Lire aussi : La logistique dans l'industrie automobile – solutions efficaces et innovations

« Work in progress » – l'optimisation du temps est fondamentale 

Les hypothèses relatives aux travaux en cours concernent principalement l'optimisation du temps dans les opérations de fabrication. Une analyse précise de l'impact des produits non finis sur la production globale ici est importante. Avec de telles informations, il sera possible de gérer plus efficacement la chaîne d'approvisionnement. Perdre du temps ou de l'argent à stocker des produits non finis et pas encore « vendables » est un inconvénient pour toute entreprise. En revanche, le « Work in Process » est une approche qui résout ce problème en permettant le développement d'un système de production efficace. L'objectif principal est de s'assurer que la quantité de matériaux utilisés pour fabriquer un produit est exactement ce qu'elle doit être pour que la production se déroule sans heurts – ni plus ni moins que la demande réelle. 

Lire aussi : La méthode du lean manufacturing, sa mise en oeuvre et ses avantages

Il n'y a pas de place pour le multitâche dans le monde du WIP. 

La gestion flexible se concentre souvent sur la multitâche. On pourrait croire qu'il s'agit d'une caractéristique souhaitée par les fabricants, mais c’est faux.  

Supposons qu'une entreprise engage toutes ses ressources dans cinq projets et qu'il faille environ un mois pour achever chacun d'eux. En se concentrant sur tous les projets en même temps, il est peu probable qu'ils soient achevés au cours du premier mois. Nous pouvons nous attendre à un délai de plus de 5 mois. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il sera possible de constater des avantages et des gains. Il faut également tenir compte du risque pour la qualité, conséquence directe de la nécessité de répartir l'attention entre différentes tâches. Si, en revanche, les projets étaient mis en œuvre un par un, les gains – bien que moindres, puisqu'ils concernent un seul projet – seraient disponibles dès le premier mois de travail. 

Lire aussi : Économie circulaire et chaîne de valeur linéaire – qu'est-ce qui est le mieux pour le secteur manufacturier ?

Comment éviter la multitâche dans une entreprise ? Les limites de l'approche « Work in Process » 

Afin d'éviter les multitâches indésirables pendant la production, des limites dites de travail en cours de processus ont été introduites. Il s'agit simplement de restrictions sur les tâches effectuées. Par exemple, dans les entreprises automobiles, une telle limite peut être le nombre de voitures qui entrent sur la ligne de production. Si, de manière réaliste, seules deux voitures peuvent en sortir, il est inutile d'en faire entrer dix. Il est important de noter qu'il devrait y avoir une tâche pour chaque personne ou chaque étape du projet – ce n'est qu'une fois cette tâche achevée que les activités suivantes peuvent commencer. Dans la pratique, cependant, ce n'est souvent pas le cas, ce qui se traduit par une baisse significative de la productivité de l'ensemble de l'organisation. 

Lire également : Emballage dans la logistique VS gestion de l'emballage. Que devez-vous savoir sur l'optimisation de la logistique dans une entreprise de production ?

« Work in Progress » vs « Work in Process » dans la pratique 

« Work in Progress » sont les termes le plus souvent rencontrés dans le contexte de la gestion de la chaîne d'approvisionnement. Il décrit le coût des produits non finis dans le processus de production, qui comprend notamment les matières premières, la main-d'œuvre et les frais généraux. Cette approche fait partie intégrante des éléments les plus importants figurant au bilan d'une entreprise. Il reflète la valeur des produits qui ne sont pas finis à un stade intermédiaire de la production, sans compter la valeur des matières premières qui n'ont pas encore été utilisées, mais qui sont nécessaires pour achever le produit. Quant à l’approche « Work in Process », elle décrit les produits qui passent des matières premières aux produits finis dans un court laps de temps. Ces termes sont parfois utilisés pour désigner des actifs dont l'achèvement nécessite un temps considérable. Il peut s'agir, par exemple, de projets de consultation ou de construction. 

Lire aussi : Qu'est-ce que la Lean SCM ? Ses avantages dans l'industrie automobile

Knauf Industries – systèmes d'emballage conformes à l'approche WIP dans l'industrie automobile 

L'un des éléments favorisant la mise en œuvre du concept WIP est l'utilisation d'emballages réutilisables pour les matériaux nécessaires au processus de production. À cet égard, l'offre de Knauf Industries peut constituer une solution intéressante. L'entreprise est spécialisée dans la production d'emballages de transport consignés pour l'industrie automobile. Il s'agit d'une solution respectueuse de l'environnement, les produits étant réutilisables jusqu'à 10 ans, ainsi qu'entièrement recyclables. L'un des plus grands avantages de ce type de produit est son adaptabilité aux besoins d'une entreprise particulière. En outre, les produits Knauf sont conçus pour être compatibles avec une économie en circuit fermé. 

 

Besoin d’aide ?

Poser une question.

    Poser une question

    Posez votre question de manière individuelle et nous vous donnerons une réponse détaillée, quel que soit le pays / a région où vous avez besoin de notre soutien.