Poser une question
Qualité, Composants Injectés, Sécurité

Réglage de siège automobile pour une meilleure position derrière le volant

30 août 2021

Régler son siège en s’installant dans son véhicule semble être une évidence pour certains, et pourtant, de nombreux conducteurs n’y font pas attention au quotidien. Très souvent, nous ne connaissons pas la position idéale du corps, ni le réglage optimal du siège, du dossier et de l’appui-tête si significatifs pour notre santé et notre sécurité de conduite.

Notre santé et notre sécurité dépendent de notre position sur le siège
Notre santé et notre sécurité dépendent de notre position sur le siège

Pour la plupart, la bonne position est expliquée avant l’examen du permis de conduire. Avec la routine du trajet quotidien (par habitude) ou par ignorance, même les conducteurs ayant beaucoup d’expérience ne consacrent pas leur attention au réglage de leur siège. Pourtant beaucoup de gens se plaignent de douleurs au cou, au dos ou aux jambes.

Les problèmes de santé ne sont pas la seule conséquence d’un mauvais positionnement ou inconfortable du corps sur le siège conducteur. L’humeur et le sentiment d’incertitude au volant peut entraîner un retard de manœuvres (inattention), une mauvaise visibilité et un risque d’accident avec blessures.

Pourquoi le réglage du siège du conducteur est-il si important ?

Il convient de rappeler qu’un siège auto doit avant tout stabiliser la carrosserie et permettre le bon fonctionnement des pédales et des roues. Il ne faut donc pas être trop loin derrière le volant. Les personnes qui se sentent en confiance sont plus susceptibles de déplacer le dossier du siège vers l’arrière pour fournir de l’espace à leurs jambes ou pour se sentir plus à l’aise (dossier semi-couché). Dans cette configuration votre pied peut glisser plus rapidement de la pédale. Et dans une situation critique, il est nécessaire de s’arrêter d’urgence en appuyant sur la pédale de frein ou la pédale d’embrayage avec une force maximale.

De plus, dans cette position il est quasi-impossible de saisir fermement le volant, qui peut glisser des mains, par exemple en conduisant sur des bosses. Un siège trop loin du pare-brise peut avoir pour effet de réduire la visibilité, et particulièrement dans les petites voitures. Les conducteurs qui préfèrent cette position ont également tendance à avancer la tête, ce qui peut entraîner des douleurs à la nuque et au cou. Un siège trop près du poste de conduite a des conséquences tout aussi négatives. Le conducteur n’a plus de liberté de mouvement, les déplacements des pieds sur les pédales sont limités et, en cas d’accident, le conducteur peut subir des blessures très graves en se heurtant la tête ou à l’explosion de l’airbag.

Comment prendre la bonne position derrière le volant ?

Même si le réglage du siège du conducteur est propre à chacun et dépend de la constitution du corps, il existe des principes de base qui doivent être respectés afin d’éviter les problèmes de santé, de faciliter les manœuvres quotidiennes, d’améliorer la visibilité et même la conduite. Le siège auto doit être installé de manière que la jambe gauche soit légèrement pliée et le pied repose sur l’embrayage ou un repose-pied, ce qui laisse une grande marge de mouvement en cas de nécessité. Pour avoir la liberté de manœuvrer, on met les poignets au-dessus le volant. Si ce n’est pas le cas, cela signifie que le siège est trop vers l’arrière ou que la roue doit être ajustée.

Vous pouvez également effectuer un test pratique et simple sur un terrain vide pour vous entraîner à éviter les obstacles. Si vous vous penchez vers l’avant et pliez le dos, c’est un signe clair que la position doit être corrigée. Autre élément important, oublié par de nombreux conducteurs, le réglage de l’appuie-tête. Il doit être à la même hauteur que le centre de la tête du conducteur. Il permettra d’éviter les blessures aux os du cou en cas d’impact à l’arrière de la voiture. Cependant, l’influence stabilisatrice sur la colonne vertébrale exercée par le siège auto a une plus grande signification lors d’un entraînement quotidien.

Lire aussi : Nouvelles tendances dans la fabrication des sièges automobiles

Comment notre position derrière le volant influence-t-elle la colonne vertébrale ?

Vibrations, coups ou chocs prononcées sur la route, ont un impact négatif sur l’état de notre colonne vertébrale. Cependant, il est possible d’utiliser ses capacités naturelles pour supprimer les charges gravitationnelles en prenant la position verticale. Aussi pour cette raison, il est important de régler le dossier de manière à ne pas trop se plier vers l’avant ou vers l’arrière. Dans ce contexte, le réglage de la hauteur du siège auto est très important – de la manière dont le conducteur peut voir l’extrémité du capot de la voiture et peut estimer la distance d’une autre voiture sans avoir besoin de se pencher vers l’avant. Il convient de rappeler que la position du dossier du siège permet de « se sentir » mieux. Le siège doit stabiliser la carrosserie, par exemple, les voitures de sport sont équipées de sièges suffisamment profonds. Les dossiers sont bénéfiques pour la colonne vertébrale lorsqu’ils sont profilés de manière à s’adapter à la courbure naturelle de la section lombaire. Le type plastique à partir duquel un siège auto est fabriqué est également important pour l’utilisateur.

Un siège conducteur confortable - de quoi devrait-il être fabriqué ?

Parfois, une position inconfortable peut être causé par un siège trop dur ou mal formé. Outre un cadre de siège en acier, qui doit assurer la stabilité et la résistance mécanique d’un siège auto, ses garnitures en mousse jouent un rôle crucial. La mousse influence principalement la sensation de confort d’un toucher lorsque les plastiques expansés plus durs et plus résistants, à partir desquels les bases des sièges et des dossiers sont fabriquées, sont responsables de la stabilisation du corps. De nombreuses années d’expérience des constructeurs automobiles ont démontré que jusqu’à présent, le plus efficace a été polypropylène expansé PPE. Il dispose non seulement d’une résistance mécanique élevée et d’une inhibition de l’énergie d’impact optimale protégeant le corps contre les effets des accidents, mais il est également plus résistant et offre un confort d’utilisation idéal. Il supprime parfaitement les chocs et les vibrations, ne se déforme pas de manière permanente, influençant ainsi correctement la position du conducteur. Une fois la force d’impact arrêtée, les éléments formés à partir de PPE reprennent immédiatement leur forme. Dans les usines de Knauf Industries, une gamme complète d’éléments en mousse PPE est produite, qui trouvent leur application dans la production de sièges auto et de bancs, y compris des appuie-têtes, des accoudoirs ou même des repose-pieds spéciaux qui offrent une position confortable aux jambes. Les technologies de traitement les plus modernes du polypropylène expansé PPE permettent un équilibrage optimal des paramètres tels que la résistance mécanique et la résilience, ainsi que l’obtention d’une forme précise, conformément à la conception.

Besoin d’aide ?

Poser une question.

Politique de cookie

This site uses cookies to ensure a better user experience. By continuing to browse this site, you will accept our cookie policy.
En savoir plus | Fermer

 

Poser une question

Posez votre question de manière individuelle et nous vous donnerons une réponse détaillée, quel que soit le pays / a région où vous avez besoin de notre soutien.