Poser une question
Futur, Composants Injectés, Matériaux

La voiture du futur a 150 kg de plus de pièces en plastique, qui réduit sa consommation de carburant

28 octobre 2019

La voiture du futur sera électrique, autonome et connecté. Elle contiendra plus de plastique, ce qui lui permettra d'être plus légère, plus efficace et d'émettre moins de gaz à échappement. Même si les véhicules à moteur à combustion que nous connaissons continueront d’être utilisés pendant longtemps, de nouveaux moteurs envahissent déjà le marché : les ventes de voitures électriques augmentent, de même que le nombre de modèles hybrides. Tout indique que nous sommes sur la bonne voie du changement.

Así será el coche del futuro: 150 kilos más de plástico para consumir menos
La voiture du futur a 150 kg de plus de pièces en plastique, qui réduit sa consommation de carburant.

Selon BloombergNEF et Electric Vehicle Outlook 2019, les données nous confirment que 56 millions de véhicules électriques circuleront dans le monde d’ici 2040 soit 57 % de toutes les ventes de voitures.

À l’heure actuelle, les réglementations de plus en plus restrictives introduites par les gouvernements qui visent à réduire les émissions de dioxyde de carbone, telles que les réglementations de la Commission européenne jusqu’en 2050, obligent les constructeurs automobiles à concevoir des véhicules de plus en plus efficaces et respectueux de l’environnement. L'électricité et la légèreté sont deux points critiques qui permettront d’être aux normes. 

Véhicule électrique 

D'un point de vue technique, les exigences des véhicules électriques sont différentes de celles des véhicules à moteur à combustion. Dans l’automobile du futur, l’application du plastique revêtira une importance cruciale dans la conception automobile, comme l’indique Plastics in Motion avec les tendances actuelles en matière de transport publiée par la Plastics Industry Association à Washington, qui contient les observations de grands constructeurs automobiles.  

Capacité de conception

En termes de conception, le rapport de Brian Krull - Directeur mondial de l’innovation de Magna International - indique que « d’ici 2025, plus de la moitié des véhicules produits auront un hayon ou une trappe à l’arrière, qu’il s’agisse d’un groupe motopropulseur électrique ou groupe motopropulseur traditionnel. » L'utilisation de plastique pour la fabrication de pièces d'automobiles offre aux concepteurs des possibilités illimitées et des solutions inaccessibles dans le cas de matériaux traditionnels tels que l'aluminium ou l'acier. L'utilisation de plastique peut considérablement améliorer la conception et l'attractivité des voitures, afin de satisfaire les acheteurs tout en garantissant un haut niveau de résistance et de sécurité.  

De plus, dans les voitures de demain, le plastique sera utilisé pour la distribution et la protection de technologies autonomes dans des véhicules, tels que les composants GPS et les caméras de vision nocturne.

Plus de plastique signifie un poids de véhicule plus léger

Des chercheurs de l'IHS Market basé à Londres prédisent que, par rapport à l'année 2014 (200 kg), les véhicules contiendront plus de 150 kg de pièces en plastique supplémentaires, pour un poids total de 350 kilogrammes par véhicule.

Pour cette raison, la technologie de moulage par injection de matériaux thermoplastiques constituera la solution idéale. Par rapport aux composants en acier traditionnels, elle permet de produire des composants en plastique avec un aspect attrayant et une masse inférieure - de 25 à 40 %, comme l'indique Krull. 

Besoin d’aide ?

Poser une question.

Politique de cookie

This site uses cookies to ensure a better user experience. By continuing to browse this site, you will accept our cookie policy.
En savoir plus | Fermer

 

Poser une question

Posez votre question de manière individuelle et nous vous donnerons une réponse détaillée, quel que soit le pays / a région où vous avez besoin de notre soutien.